Le mot de la présidence

Ma deuxième année de présidence a étrangement ressemblé à la précédente. La COVID-19 a orchestré les activités de la population et, par voie de conséquence, de la Société académique. Heureusement, science et industrie ont conjugué leurs efforts pour nous mettre à disposition dès la fin de l’année dernière des vaccins efficaces et sûrs qui, à défaut de mettre fin à la pandémie, ont permis d’assurer une protection aux plus fragiles et d’éviter les formes graves de la maladie, n’en déplaise à certains. Il aura fallu attendre l’été 2021 pour que la vie reprenne un cours quasi normal, au moins pour ceux qui se sont protégés et ont décidé de protéger les autres.

Toutes nos réunions et activités se sont cette année encore déroulées à l’aide de moyens de communication virtuels. La SACAD a continué de soutenir des projets de l’Université de Genève dans les domaines des sciences de l’homme et de la société (25%), des sciences exactes et naturelles (28%) et de la médecine (47%), une proportion qui correspond peu ou prou à sa tradition et à la vocation des différents fonds qu’elle gère. Il convient ici de noter que malgré les difficultés induites par la situation sanitaire, le lauréat de la première bourse Eugène Choisy et Charles Borgeaud, M. Simon Schaerlaeken, a pu poursuivre ses travaux entamés en Californie en mars 2020, tout en adaptant son projet, avec le soutien enthousiaste du comité.

Au cours de cet exercice, la SACAD s’est retirée du Conseil de fondation du Fonds général de l’Université au sein duquel elle disposait encore de trois sièges « historiques ». Le comité a estimé, après examen de l’ensemble du dossier, que les circonstances actuelles ne justifiaient plus la poursuite de cette tradition.

Le comité a également consacré une réflexion approfondie aux liens qui unissent de longue date la SACAD et la Linnaea, le chalet et le jardin alpin situés à Bourg-Saint-Pierre, sur la route du Grand-Saint-Bernard en Valais. Il a estimé que la vocation de la SACAD n’était pas de gérer un chalet touristique et a convenu d’une vente du chalet dans des conditions devant permettre la poursuite de la collaboration avec le Jardin botanique de Genève et l’exploitation à des fins scientifiques du jardin. Les modalités de cette cession devraient être finalisées début 2022.

La mission et la fierté de la Société académique de Genève est de financer, après évaluation soigneuse par les membres de son comité, des activités de toutes sortes d’étudiants, de chercheurs et d’enseignants de notre université dans le souci de contribuer à l’excellence de sa réputation. Les décisions prises concernant le Fonds général et la Linnaea, loin de constituer un repli de la SACAD sur elle-même, s’inscrivent dans une volonté affirmée de se recentrer sur ces missions principales.

Avec cette assemblée générale, prennent fin les mandats au sein du comité de Jean-Claude Martinou et de Bénédict de Candolle. Qu’ils trouvent ici nos vifs remerciements pour leur engagement et leur enthousiasme. Leur remplacement est en cours.

Renouvellement des mandats au comité : Les membres du comité suivants ont accepté d’être proposés à l’Assemblée générale du 18 novembre 2021 pour un renouvellement de deux ans de leur mandat conformément aux statuts : Mmes Guillemette Bolens et Monique Caillat, MM Christian Bovet, Renaud Gagnebin, Pierre-André Loizeau et Gilles Oddon.

                                                                      Henri Bounameaux, Président